Un article de Stéphanie Gendron, publié sur le site Bati-actu

Face à la pénurie de personnel qualifié, le GPPF (Groupement des professionnels de la peinture et de la finition de Paris et sa région) prend les devants. Et crée l’Université européenne des Métiers de la finition. L’objectif : offrir un dispositif complet de formation afin de «développer les compétences de la profession».

Marché de plus en plus concurrentiel, clientèle de plus en plus exigeante… le GPPF a décidé de faire face à un contexte de plus en plus difficile et à un manque de main d’œuvre croissant en créant un nouvel outil de formation : l’Université européenne des métiers de la finition.
Par ce nouveau dispositif, le GPPF souhaite notamment « attirer les jeunes vers les métiers de la finition, en leur montrant qu’ils peuvent commencer par un métier manuel et arriver par la suite à une fonction d’encadrement », explique Michel Sénéchal, président du GPPF.

L’'Université européenne des métiers de la finition proposera ainsi un parcours de formation (initiale et continue) pour toutes les fonctions de l’entreprise, du compagnon au dirigeant, tout en intégrant une culture européenne dans les cycles de formations, grâce à ses quatre partenaires étrangers (Suède, Allemagne, Italie et Espagne). Cette université s’est également fixé l’objectif de proposer des formations supérieures (BTS, licences professionnelles…).
D’autre part, outre l’aspect purement technique (peinture, façade, peinture industrielle…), l’Université européenne des métiers de la finition proposera également des formations de prévention (sécurité, santé, réglementation…), d’organisation (assistance à la reprise d’entreprise), tertiaires (secrétariat, comptabilité…) et de connaissance générale (histoire de l’art, communication…).

Des moyens adaptés

Concrètement, l’université sera répartie sur deux sites de formation en région parisienne. Afin de renforcer son centre de formation basé Pantin, le GPPF rénove ainsi une structure dédiée à Créteil (94). Réparti sur une surface de 5.000 m2, le nouveau bâtiment –dont le groupement est propriétaire– disposera notamment d’un amphithéâtre de 80 places, d’ateliers modulables, de 14 chambres destinées à héberger les stagiaires européens, ainsi que d’un laboratoire de recherche. Parmi les grandes caractéristiques de ce bâtiment figureront également des façades pédagogiques intérieures qui permettront de former au métier de ravalement toute l’année, sans les contraintes climatiques !
L’université européenne des métiers de la finition devrait être opérationnelle dès janvier 2007. Le GPPF table d’ores et déjà sur 260 personnes en formation la première année. Et les représentants du groupement de préciser que les formations pourront également être ouvertes aux entreprises provinciales.

En chiffres

Le GPPF représente :
- 300 entreprises ;
- 1 Md€ de chiffre d’affaires (en 2004) ;
- 7000 salariés sur Paris et sa Région.


Stéphanie Gendron, source : http://www.batiactu.com/data/30112005/30112005-144853.html

Témoignages

Refresco

Une équipe de pros, des sourires et des compétences, toujours disponibles, efficaces et réactifs...un plaisir de travailler avec l'équipe de HOB France ! Merci et bravo à vous pour ce beau résultat !

Référencement
Fil d'actualité introuvable

Les partenaires HOB France

Datadock : outil d'aide au référencement des organismes de formation     OVH community partner, le réseau de partenaires compte des milliers d'experts qui allient proximité, connaissance du terrain et expertise technique.     Payplug : solution de paiement en ligne 100% orientée PME     PayPal est un service de paiement en ligne qui permet de payer des achats, de recevoir des paiements, ou d’envoyer et de recevoir de l’argent.